La Finlandaise Lotte Lepistö fonce vers la victoire à Waregem

La Finlandaise Lotte Lepistö fonce vers la victoire à Waregem

Road  23/03/2017

Une chose était déjà certaine dès le début. À l’issue de la sixième édition, un nouveau nom allait de toute façon s’inscrire au palmarès. Ni Monique van de Ree, gagnante de la première édition en 2012, ni Kirsten Wild (2013), ni Amy Pieters, la meilleure lors des trois dernières années, n’étaient sur la ligne de départ à Tielt.

Ce sont surtout Natalie van Gogh et Emilie Moberg qui se sont montrées empressées de placer une attaque au cours de la première partie de course, mais au début personne n’est parvenu à prendre plus d’une dizaine de secondes d’avance. Après que Carolien Haers ait elle aussi très brièvement roulé à l’avant, Moberg a une nouvelle fois participé à une nouvelle tentative impliquant en outre Sara Penton et Steffy Van den Haute. Cette dernière a cependant dû décrocher rapidement, Esther van Veen a alors fait la jonction avec l’avant de la course. Le trio a pu bénéficier un moment d’une avance de 35 secondes, mais elles étaient été rattrapées avant le pied de l’Oude Kwaremont, la première ascension du jour à 36 kilomètres de l’arrivée.

(lire la suite sous la photo)

© DigitalClickx
© DigitalClickx

Comme on s’y attendait, l’Ode Kwaremont et le Paterberg ont provoqué un morcellement du peloton, ce qui a engendré la formation d’une avant-garde, comprenant de grands noms tels que Jolien D’hoore, Lotta Lepistö, Annemiek van Vleuten, Tiffany Cromwell, Thalita de Jong, Lucinda Brand, Ellen van Dijk, Katarzyna Niewiadoma, Lotte Kopecky, Ann-Sophie Dyck, Lisa Brennauer et Gracie Elvin.

Un peu plus tard, D’hoore a connu des problèmes mécaniques et a dû attendre beaucoup trop longtemps un nouveau vélo pour conserver une chance, finalement elles étaient seize à se disputer la victoire. Différentes tentatives d’attaques ont encore suivi, du duo Brennauer-Van Vleuten, de Hannah Barnes, et juste avant d’entamer le dernier kilomètre également de Lepistö, mais finalement la victoire s’est tout de même jouée au sprint. La championne finlandaise et troisième du dernier championnat du monde au Qatar avait encore suffisamment de réserve pour l’emporter devant Elvin et Brennauer.

Source: vrouwenpeloton.be

TUDOR est le chronométreur officiel des classiques de Flanders Classics
En savoir plus | TUDOR est le chronométreur officiel des classiques de Flanders Classics
Ces équipes seront présentes à Á Travers la Flandre 2024
En savoir plus | Ces équipes seront présentes à Á Travers la Flandre 2024
Flanders Classics et KPMG lancent la campagne Equal Pain Day
En savoir plus | Flanders Classics et KPMG lancent la campagne Equal Pain Day
Gagnez un maillot Flanders Classics signé
En savoir plus | Gagnez un maillot Flanders Classics signé