retour à la liste

Yves Lampaert s'empare de la victoire à Dwars Door Vlaanderen (bis)

29 March 2018

Ce printemps, nous n'avons pas entendu le mot «Flandrien» aussi souvent qu'au début de Dwars Door Vlaanderen à Roeselare. La pluie et un vent fort ont promis un parcours pour les vrais hommes, même si le parcours a été raccourci à 180 km cette année.

Ces conditions météorologiques difficiles ont maintenu la course fermé pendant longtemps, à l'exception de quelques tentatives d'évasion. Luke Rowe qui était le premier à lancer une attaque, mais comme le Britannique n'avait pas de compagnie, il se laissa rapidement rattraper par un peloton aminci.

A ce moment-là, de nombreux coureurs avaient déjà abandonné. Parmi eux, le champion de Belgique Oliver Naesen, qui était entré en contact avec l'asphalte. Un fort Wout van Aert s'est également écrasé après une collision avec un émetteur de signaux, mais a pu se reconnecter rapidement. Que ce ne serait pas le jour des sprinters, est vite devenu clair. Groenewegen et Viviani étaient déjà à l'arrière, l'italien a même abandonné.

Alejandro Valverde s'en est beaucoup mieux sorti. L'Espagnol a eu toute l'attention au départ à Roeselare, avec son coéquipier Nairo Quintana. L'arrivée du duo Movistar, parti en Flandres en préparation d'une étape pavée cet été dans le Tour de France, a clairement séduit l'imagination. Qui pensait que Valverde voyait Dwars Door Vlaanderen comme une course d'entraînement était faux. Il a surmonté le Knokteberg et le Kluisberg, le duo qui a attiré les regards sur le parcours renouvelé avec arrivée à Waregem.

Une fois de plus c'était Quick-Step Floors, l'équipe du printemps, qui ont mit le feu au fusible. Stybar a accéléré sur le Taaienberg, Vanmarcke, Van Avermaet, Benoot, Lampaert ... et Valverde ont réagi rapidement. Les favoris les plus importants avaient donc bien survécu la première sélection. Dans un beau groupe d'élite, nous avons pu voir du spectacle juste avant la dernière ascension du Knokteberg: Benoot a commencé la lutte, Van Avermaet a suivi convulsivement. Le vol des deux n'était pas le bon, mais celui de Vanmarcke et Lampaert. Dans leur sillage, ils ont eu Mike Teunissen (Sunweb), Edvald Boasson Hagen (Dimension Data) et Mads Pedersen (Trek-Segafredo).

Les cinq décideraient qui pourrait écrire le 73rd Dwars Door Vlaanderen à son nom. La Holstraat, le Nokereberg et la Herlegemstraat ne causaient plus de séparation et nous avions l'air de nous diriger vers un sprint. Mais Yves Lampaert a décidé autrement. Au cours des cent derniers mètres, le coureur de Quick-Step a attaqué et a mis un nez aux gars les plus rapides du groupe de tête. Lampaert, coureur de la région, a été autorisé à lever les mains pour la deuxième année consécutive.

  • Digitalclickx © Digitalclickx
  • Digitalclickx © Digitalclickx
  • Digitalclickx © Digitalclickx
  • Digitalclickx © Digitalclickx
  • Digitalclickx © Digitalclickx